• Accueil
  • Plan du site
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • A-
  • A
  • A+
Pulversheim

Pulversheim/Le Bassin Potassique

Le Bassin Potassique

L'Histoire de la Potasse

Potasse d'AlsaceC'est en 1904, qu' Amélie Zurcher, Jean-Baptiste Grisez et Joseph Vogt effectuèrent un forage au sud de Wittelsheim, dans le Haut-Rhin, destiné à rechercher de la houille ou du pétrole. La présence de sel gemme a été décelée autour de 300 mètres de profondeur et la première couche de potasse à 600 mètres.

Ainsi naissait la grande aventure de la potasse alsacienne, dont la production démarra en 1910 à la mine Amélie, et qui dura pratiquement un siècle. Elle a marqué de son empreinte notre région, tant au plan économique que social, et s'est traduite par la naissance d'une entité géographique, le bassin potassique.
 
Le gisement alsacien, couvrant une superficie de 20 000 hectares, constituait la seule réserve de potasse connue en France. Il a permis, au travers de la Société Commerciale des Potasses d'Alsace, constituée en 1920, d'assurer la commercialisation des produits pour le compte des deux sociétés exploitantes, à savoir la société KST (Kali Sainte-Thérèse) et les MDPA (Mines de potasse d'Alsace), acquises par l'Etat français en 1924, et devenue une société anonyme dans le cadre du groupe EMC, Entreprise Minière et Chimique, en 1967.
 
La production extraite se distinguait entre deux produits. D'une part, le chlorure de potassium, servant à la fabrication des engrais, qui ont contribué au développement de l'agriculture moderne en France et qui a également permis de satisfaire un cinquième de la demande mondiale. D'autres sous-produits, tel le brome, le carbonate et le bicarbonate de potassium ont alimenté l'industrie chimique. D'autre part, le chlorure de sodium, extrait en même temps que la potasse, qui a essentiellement été commercialisée en sel de déneigement.
 
Depuis 1910, près de 570 millions de tonnes de minerai ont été extraits du sous-sol alsacien au travers des 11 mines et 24 puits, non sans difficultés ni sans drames, la mine ayant fait 650 victimes.
 
A la veille de la Première Guerre mondiale, treize puits étaient en activité pour une production de potasse de 350 000 tonnes en 1913. Au lendemain du conflit, cette production se développa rapidement avec 2 500 000 tonnes en 1928 avec un effectif de 8500 salariés pour atteindre 3 500 000 tonnes en 1939. Après la Deuxième Guerre mondiale, les MDPA lancèrent des plans de modernisation successifs permettant une nouvelle expansion qui s'est traduite par un effectif de 13 900 salariés en 1948. Dès les années 60, l'extraction annuelle de minerai de potasse par les 12 600 mineurs a varié entre 10 et 13 millions de tonnes par an, avec un maximum de 13,4 millions de tonnes en 1974.
 
L'épuisement progressif du gisement, les difficultés techniques d'exploitation et la concurrence étrangère ont conduit successivement à la fermeture des différentes mines. Ainsi, en 1986, seules Amélie et Marie-Louise, qui fermera en 1998, restaient encore en activité en produisant 10 millions de tonnes de sel brut avec un effectif de 5 000 personnes. Fin 2001, l'extraction était encore de 1,8 million de tonnes avec 960 personnes sur le seul site d'Amélie.

Quelques dates

1904 - Découverte du gisement potassique par 625 mètres de profondeur.
 
1910 - Début de l'extraction.
 
1978 - L'extraction dépasse  11 millions de tonnes de sel brut dans l'année
 
2004 - Arrêt de l’exploitation

Le Gisement

Le gisement potassique s'étend dans la Plaine d'Alsace, au nord et à l'ouest de Mulhouse sur environ 20 000 hectares. Des dépôts lagunaires ont constituée l'ère tertiaire, des couches considérables de sel gemme. A certaines époques, se sont déposées des couches de sylvinite, mélange de  chlorure de potassium  et de  chlorure sodium.
 
Le gisement comprend deux couches, distantes d'une vingtaine mètres et situées à une profondeur variant entre 420 et 1 100 mètres. La couche inférieure, la plus puissante, a une épaisseur de 2,50 à 5 mètres, la couche supérieure qui n'a que 1,20 à 2,10 m d'épaisseur, est par contre plus riche.
 
Au fond règne une température élevée due à la chaleur dégagée par la roche cette température s'accroît avec la profondeur: elle peut atteindre 50°C et même 54 °C à 1 000 mètres de profondeur.

L'Utilisation

Si la plus grande partie de la production des mines d'Alsace est destinée à l'agriculture, un certain nombre d'emplois existent dans l'industrie.
 
En agriculture, le chlorure de potassium est un engrais largement employé soit directement, soit incorporé dans les engrais composés, ou encore après transformation en sulfate de potasse.
 
Dans l'industrie, les sels de potasse ont des utilisations variées : savonnerie, verrerie, affinage de l'aluminium, etc…
 
A côté du chlorure de potassium, les Mines d'Alsace ont d'autres productions :
 - le brome, obtenu par traitement par le chlore des eaux mères qui contiennent des bromures.
 - le carbonate et le bicarbonate de potasse destinés à l'industrie.
 - le chlorure de sodium destiné également à l'industrie.
 - le chlorure de sodium résiduaire, utilisé comme sel de déneigement.

Le site des MDPA

MDPANous avons souhaité permettre à chacun de découvrir la potasse, son aventure humaine, ses exigences techniques pour en extraire la quintessence et ses effets induits.

Cette valorisation de l'or rose a construit un territoire, le Bassin Potassique, animé le paysage, créé un microcosme social entourant les mineurs, développé des techniques pour la valorisation du minerai et la restauration de l'environnement.

En savoir plus => cliquez ici

Association KALIVIE

KALIVIENotre Association, fondée en 1998, est inscrite dans la lignée des initiatives de sauvegarde du patrimoine du bassin des Mines de Potasse d’Alsace.
Nous proposons, organisons et animons, un ensemble d’activités liées à la sauvegarde, à la mise en valeur, au partage et à la diffusion des éléments constitutifs du patrimoine matériel et immatériel ainsi que de la mémoire des mineurs et des habitants de cette région.
Nous sommes inscrits au Registre des Associations du Tribunal d’Instance de Thann sous le nom suivant :
 
Association de Sauvegarde et de Valorisation du Patrimoine
du Bassin des Mines de Potasse d’Alsace
 
Notre adresse postale : 11, rue de Haguenau 68310 Wittelsheim
Notre e-mail : kalivie@wanadoo.fr
 
Pour les visites du Musée de la Mine à Joseph-Else sur rendez vous téléphonez au 03 89 55 13 27

En savoir plus => cliquez ici

Groupe Rodolphe

Groupe RodolpheNous sommes un groupe de mineurs de potasse retraités et des amis, nous nous retrouvons le mercredi pour retaper du matériel avec la ferme intention de préserver le patrimoine minier et la mémoire de tous ceux qui ont travaillé aux Mines de Potasse.
 
Ces pages évoquent le travail des anciens mineurs réunis au sein du Groupe Rodolphe, tous unis dans un seul but: préserver la mémoire et les outils des mineurs de potasse

En savoir plus => cliquez ici

L'Harmonie des Mines

Présentation et découverte de l'association "Harmonie des Mines de Potasse d'Alsace".

En savoir plus => cliquez ici

ChevalementChevalement

Amélie ZURCHERAmélie ZURCHER

Jean-Baptiste GRISEZJean-Baptiste GRISEZ

Joseph VOGTJoseph VOGT


Puits RodolphePuits Rodolphe

ChevalZoomCheval

TailleZoomTaille

TailleTaille

MineurZoomMineur

Lampe de mineurLampe de mineur

Potasse d'Alsace